Aller directement au contenu principal

André Maurois

 André MauroisAndré Maurois, de son vrai nom Emile Salomon Wilhelm Herzog, né à Elbeuf en 1885, est resté profondément attaché à l'Alsace de ses aïeux ainsi qu'à Bischwiller où ses grands-parents et son père ont résidé durant plusieurs années. En effet, vers 1860, alors que l'industrie bischwilléroise est à son apogée, Salomon Herzog quitte Ringendorf avec sa famille pour rejoindre ses cinq cousins Fraenckel, à Bischwiller. Ceux-ci avaient, en 1855, deux ateliers de draperie, connus en 1860 sous les raisons sociales de Fraenckel-Blin et Fraenckel-Hirsch.

Salomon Herzog arrive avec son fils Ernest, né à Ringendorf en 1852. Deux autres fils, Edmond et Henri voient le jour à Bischwiller, l'un en 1860, l'autre en 1862. Dès l'âge de 16 ans Ernest Herzog entre dans la fabrique de draps de ses oncles Fraenckel et devient leur associé. Les ateliers se trouvaient au 36, rue du Général Rampont. L'inscription en était encore visible sous le crépi il y a quelques décennies. C'est là qu'habitèrent les Herzog avant d'élire domicile rue du Château, en face de la Pharmacie princière (ancienne maison Eppel). Les Fraenckel résidaient à l'angle de la place du Marché.

Les affaires de la manufacture prospèrent lorsque éclate la guerre de 1870, qui eut pour conséquence l'Annexion de l'Alsace à l'Empire allemand et le départ de plusieurs milliers de bischwillérois pour la France. En mars 1871 Henri Fraenckel est chargé d'effectuer un voyage de prospection à Elbeuf. Il trouve un établissement à louer et le transfert de la manufacture Fraenckel-Herzog est mené à bien dans les mois qui suivent. Ernest Herzog reste sur place jusqu'à la liquidation des affaires et rejoint lui aussi Elbeuf où les siens ont émigré. Salomon Herzog a signé un certificat d'option pour sa famille, à Haguenau, le 23 mars 1872.

Ernest Herzog se marie en 1884 à Paris, avec Alice Hélène Levy, également d'origine alsacienne. De leur union nait le 26 juillet 1885 Emile Salomon Wilhelm, qui délaisse la draperie pour la littérature et prend en 1947 le nom d'écrivain André Maurois. Emile Herzog (André Maurois) n'a jamais oublié sa terre d'origine et évoque dans ses Mémoires les années que son père a passées à Bischwiller. Il fait avec ses parents un bref séjour à Bischwiller et dans la région en 1912, profite de l'occasion pour leur présenter Jeanne Marie Wanda de Szymkiewicz, en vacances chez une amie à Haguenau et avec laquelle il se marie la même année.

En 1948, Bischwiller l'accueille pour les festivités du Tricentenaire du Rattachement de l'Alsace à la France. Après une réception officielle à la mairie, il donne une conférence au Foyer Saint-Léon, organisée par l'Alliance Française, sur le thème : "Pourquoi et comment on devient écrivain" ? De ce bref séjour, le peintre Paul Weiss réalisera l'un des meilleurs portraits de l'académicien. Parmi l'œuvre considérable du grand écrivain, figure modestement le petit roman "Les bourgeois de Witzheim" dans lequel André Maurois avoue avoir décrit avec ironie la vie des notables bischwillérois d'après 1870.