Réseau de chaleur

du mercredi 17 avril 2024

Dans un contexte d’urgence énergétique et climatique, décarboner la production de chaleur est un enjeu déterminant pour l’avenir. C’est pourquoi l’équipe municipale a pris la décision en 2021 de créer un réseau de chaleur.

Pour l’accompagner dans sa politique volontariste de transition climat-air-énergie ambitieuse, la ville de Bischwiller a confié l’entreprise IDEX par délégation de service public la conception et la réalisation d’un réseau de chaleur innovant et modulaire, répondant à des critères écologiques et économiques performants, qu’il exploitera pendant 25 ans au travers de sa filiale Serec.

L’inauguration a eu lieu le 26 janvier 2024 en présence de MM. Jean-lucien Netzer, Maire de Bischwiller, Benjamin Fremaux, Président d’idex, Sylvain Waserman, Président de l’ADEME et Stéphane Chipponi, Sous-Préfet de l’Arrondissement de Haguenau-Wissembourg.

Retour sur ce projet d’envergure.

Pourquoi un réseau de chaleur ?

Le réseau de chaleur permet la mobilisation de ressources énergétiques locales (zone de 100km), et réduit la part variable des factures, ces dernières étant dominées par l’amortissement des installations (part fixe, non sujette à la volatilité du prix des énergies). Le prix de cette énergie est moindre que le gaz ou l’électricité et permet d’être plus automne vis à vis des fluctuations des coûts de l’énergie.

Faire le choix d’une chaufferie biomasse pour alimenter le réseau de chauffage urbain permet d’éviter l’émission de près de 8 000 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent des émissions de 3 600 voitures.

Deux ans de travaux pour rendre la ville de Bischwiller plus vertueuse dans chaque quartier.

Démarrés respectivement en août 2022, les travaux de pose du réseau de raccordement et la construction de la chaufferie se sont terminés après seulement 13 mois de travaux. La construction de la chaufferie et les travaux de raccordement ont été réalisés par des entreprises du Bas-Rhin.

Le réseau

Les 13 km de réseau au sein de la ville ont permis de raccordé 123 bâtiments  publics et privés au réseau de chaleur urbain (chauffage et eau sanitaire). On peut citer l’hôtel de Ville, le complexe sportif couvert, les musées, l’espace Harmonie, le centre hospitalier, l’EHPAD Julie GSELL, le Diaconat ou encore l’ensemble des établissements scolaires de la ville.

A terme, il alimentera les futures constructions de la ZAC du Baumgarten et le camp militaire d’Oberhoffen-sur-Moder.

La chaufferie

La chaufferie centrale, située route de l’Obermatt, est intégrée dans son environnement par la valorisation des surfaces végétalisées, respectant ainsi l’intégration visuelle dans le paysage urbain. Elle se compose de deux chaudières biomasse de 2 et 6 MW et d’une chaudière gaz d’appoint ou de secours de 6.5 MW qui permettra d’assurer l’approvisionnement en eau chaude et en chauffage de tous les abonnés. La chaufferie gaz du centre hospitalier départemental de Bischwiller servira également cet effet. Elle comporte également deux silos de 450m3 alimentent les chaudières biomasse, des ballons à l’extérieur permettent d’emmagasiner la chaleur, un local hydraulique où l’eau préparée spécifiquement fonctionne en cycle fermé.

Le taux d’Énergies Renouvelables est de 96% pour la chaufferie biomasse la chaufferie biomasse produira 24 Gwh/an soit l’équivalent de la consommation de 3000 logements.

  • Des plaquettes forestières locales dont les cendres seront recyclées en agriculture

La chaufferie biomasse de Bischwiller utilisera environ 10 000 tonnes par an de plaquettes de bois forestières issues de forêts locales situées à moins de 100 km (Alsace bois énergie est pour moitié un des fournisseurs). Elle est intégrée dans son environnement par la valorisation des surfaces végétalisées, respectant ainsi l’intégration visuelle dans le paysage urbain.

Les cendres sous-foyer (souvent en mélange avec du compost ou du lisier) seront épandues sur des parcelles agricoles locales en tant que fertilisant.

Timelaps construction de la chaufferie

Vidéo

Les bischwillerois, acteurs engages en faveur de la décarbonation de leur territoire

Ce réseau vertueux pour son usage de l’énergie a bénéficié d’un soutien financier du Fonds Chaleur de l’ADEME et d’un financement participatif par les habitants de la ville de Bischwiller via la plateforme Lendosphère.

Cette campagne a rencontré un franc succès, tout particulièrement auprès des Bischwillerois.ses. Ainsi, grâce à la participation de 91 préteurs, la campagne a permis de collecter 228 800 €, dont près de 60 % ont été investis par les habitants de Bischwiller, témoignant de l’adhésion locale pour le projet.

La ville de Bischwiller est lauréate du trophée des collectivités d’Alsace 2023 dans la catégorie développement durable et qualité de vie pour la création de ce réseau de chaleur urbain exemplaire connecté aux énergies renouvelables.

Partenaires

IDEX

Fondé en France en 1963, le groupe IDEX, fort de plus de 6 100 collaborateurs, développe, conçoit, finance, construit et exploite des infrastructures énergétiques locales et bas carbone de fourniture de chaleur et d’électricité pour les bâtiments, les villes & l’industrie. Avec un chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros en 2023, IDEX est aujourd’hui le seul opérateur du marché verticalement intégré sur l’ensemble de la chaîne de valeur des énergies locales. Il intervient de la production d’énergie thermique ou électrique à partir de ressources énergétiques locales et bas carbone (déchets, biomasse, géothermie, solaire), en passant par la distribution de cette énergie à travers les réseaux de chaleur et de froid jusqu’à l’optimisation de son usage final au sein des bâtiments industriels, résidentiels et tertiaires.

ADEME

Engagée depuis 30 ans dans la lutte contre le changement climatique et la dégradation des ressources, l’ADEME est résolue à faire bouger les lignes pour bâtir une société plus sobre et solidaire. Elle est au service de tous les acteurs (État, entreprises, collectivités, citoyens) pour accélérer la baisse de notre consommation d’énergie, développer les énergies renouvelables et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

LENDOSPHERE est la première plateforme de financement participatif en prêts et en equity dédiée à des projets de transition écologique. Depuis son lancement en décembre 2014, plus de 150 millions d’euros ont déjà été investis, par les 23 000 membres de sa communauté, sur 400 projets d’énergie renouvelable qui ont permis d’éviter l’émission d’1,5 million de tonnes de CO2 par an en cumulé. Lendosphere est agréée Conseiller en Investissements Participatifs et Intermédiaire en Financement Participatif auprès de l’ORIAS, et régulée par l’AMF.

Retrouvez toutes les infos de ce projet sur www.reseau-serec.idex.fr