Enlever les herbes folles

QUELQUES ASTUCES POUR LE DESHERBAGE

Arracher une plante indésirable à la main est la première solution au désherbage. L’avantage de l’arrachage manuel est que le désherbage est précis. Seulement, cette technique peut avoir quelques limites car c’est une opération qui réclame de la patience et du temps.

Voici quelques techniques de désherbages :

Affiche campagne propreté – désherber

  • TECHNIQUES POUR L’ARRACHAGE

UN ARRACHAGE SE FAIT TOUJOURS VERS LE HAUT

L’arrachage consiste à soulever verticalement la plante par sa tige afin d’extraire ses racines de la terre. On la secoue ensuite pour faire tomber la terre des racines. Les mauvaises herbes annuelles, à racines fines, comme la capselle, le gaillet gratteron ou la mercuriale, ne résistent pas lorsqu’on tire dessus.

NE JAMAIS FORCER

Mais de nombreuses mauvaises herbes ne se laissent pas arracher facilement. Si vous forcez, vous courrez le risque de casser la plante à sa base, laissant alors assez de tige et de racines pour lui permettre de repartir. Le pissenlit joue ainsi plus d’un tour aux jardiniers pressés. Il suffit la plupart du temps de soulever la plante avec un outil à main (couteau désherbeur ou gouge) et de se servir de l’effet de levier pour le soulever et retirer sa racine.

  • TECHNIQUES ALTERNATIVES

DESHERBAGE A L’EAU CHAUDE

Verser de l’eau bouillante sur certaines mauvaises herbes peu coriaces est une solution de désherbage complémentaire. Elle doit être réservée aux zones peu sensibles du jardin : allées ou terrasses

DÉSHERBER AVEC UN BRÛLE-HERBE

Le désherbage thermique est une technique adaptée aux espaces dégagés et de dernier recours. On utilise pour cela un brûle-herbe, encore appelé désherbeur thermique, qui permet de donner un coup de chaud aux mauvaises herbes pour les affaiblir.

A utiliser avec modération en raison du mauvais bilan écologique lié au gaz à effet de serre qu’il produit.